Mardi 10 août 2021

Les Musicales de Calenzana du 17 au 24 août

Image
musicales
La XXIème édition des Rencontres Musicales de Calenzana se déroulera du 17 au 24 août 2021. Le festival accueille cette année 50 artistes pour 30 rendez-vous musicaux dans 23 lieux différents ! Pour cette édition 2021 le festival propose deux jours de concerts de plus, dans 17 villages Balanins.

Les Rencontres Musicales de Calenzana ont passé le cap des 20 ans et malgré cette pandémie du Covid-19 qui a fait tant de mal dans différents secteurs, et plus particulièrement celui de la culture, c'est plus fortes que jamais qu'elles reviennent pour cette édition 2021 qui s'annonce de grande qualité.

« Les récentes vicissitudes qui ont jeté un voile sombre sur la musique et la culture en général n’ont en effet pas eu raison de la ferveur des artistes, des organisateurs et, nous l’espérons, du public. S’il est une impulsion dont nous nous félicitons, c’est celle qui voit émerger en Balagne la volonté unanime d’accorder une place plus grande à la culture, ce qui nous permet de porter le flambeau de la musique plus haut, plus loin : 17 villages, 23 lieux et 30 concerts.

Sans oublier que les Rencontres, au-delà des merveilleux artistes qu’elles convient l’été, se poursuivent l’hiver avec nos concerts des Invernale, mais aussi le reste de l’année avec les différentes académies (musique classique et musique à l’image). Ce volet met en exergue la formation et la transmission qui, vous le savez, me tiennent tout particulièrement à cœur. Le cap des 20 ans est franchi et c’est en ambassadeur encore et toujours plus fervents que nous abordons cette nouvelle page des Rencontres » confie Jean Sicurani, à la tête de ces Rencontres Musicales de Calenzana.

Gilbert Guizol

 

Le Programme des Rencontres 2021

Mardi 17 août, à 21h30

Chapelle Sainte Restitude, CALINZANA   Ouverture – Henri Tomasi : éloge de la lumière // Les Artistes Résidents

Henri TOMASI est certainement le compositeur emblématique du bassin méditerranéen. Celui-ci l’inspire par sa lumière mais également par toutes les traditions musicales qu’il contient, notamment celles bien vivantes de la Corse. Ardent défenseur d’un humanisme profond dont toute son œuvre est teintée, et que la musique en général se doit de porter. Cette soirée est conçue comme un hommage particulier au grand compositeur corse, mais aussi, plus largement, à un mouvement de la musique classique qui emprunte à la musique traditionnelle, et en particulier Maurice Ravel et Ernest Bloch, Fauré, Duparc, Saint-Saëns. Gardiens des traditions du XIXe siècle, ils sont les porteurs d’une musique certes savante mais ô combien populaire et somptueuse. Tous sont indissociables de la figure d’Henri TOMASI.

 

Mercredi 18 août, à 18H00

Eglise de LUMIU

Romantisme Allemand (Brahms) // Les Artistes Résidents

Le cor est l’instrument qui a marqué deux grandes figures du romantisme allemand : Richard Strauss et, plus particulièrement, Johannes Brahms. Les couleurs sombres et ambrées de cet instrument ont inspiré un court chef-d'œuvre à Schumann mais, surtout, le magnifique et poignant trio op.40 au jeune Brahms, véritable hymne à la nature et à l’amour.

Composée bien plus tard au bord du lac de Thoune près de Berne, la sonate op.100, écrite initialement pour violon et piano, est ici interprétée au violoncelle, ce qui n’en souligne que mieux les tensions expressives et la douceur. Le violoncelle, instrument le plus proche de la voix humaine, a souvent été utilisé par Johannes Brahms pour ses couleurs magnifiques ; il a lui-même réécrit quelques œuvres pour cet instrument et c’est naturellement qu’il chantera une des plus sublimes berceuses du maître de Hambourg.

 

Mercredi 18 août, à 21H30

Jardins de la chapelle Sainte-Restitude, Calenzana

Ciné-concert – Buster Keaton // Ensemble Hors-Champ

Moustache taillée et loupe au poing, onze musiciens de l’Ensemble Hors-Champ s’emparent de la partition pour replonger dans les origines du cinéma muet. Ombre d’archet, silhouette de pavillon et baguette en l’air rodent ensemble, non loin du faisceau de projection.

La pellicule, finement réalisée par Buster Keaton, vibre au tempo d’une partition écrite par Gilles Alonzo, compositeur de nombreuses bandes originales.

 

Vendredi 20  août à 18H00

Jardin de la chapelle Saint François, Zilia

Héritage : Beethoven, Reinecke // Les Artistes Résidents

Les formations de musique de chambre sont l’occasion pour les compositeurs de se mesurer à leurs aînés : cet exercice de style met souvent en exergue un héritage formel parfois esthétique, mais le plus souvent une rupture.

Carl Reinecke, compositeur allemand né en 1824, admirateur de Beethoven, sera soutenu par Schumann et Mendelssohn, mais c’est surtout Brahms qui aidera le jeune compositeur à exprimer pleinement sa personnalité. Il rendra ensuite la pareille en parrainant quelques-uns des plus grands compositeurs de la fin du XIXe siècle tels que Grieg, Janacek ou Albéniz.

 

Vendredi 20 août à 21H30

Jardins de la chapelle Sainte Restitude, Calenzana

Opus Corsica

Opus Corsica est un voyage dans les traditions et le temps. En publiant ses danses hongroises, Brahms se plonge dans une tradition musicale hongroise-traditionnelle-tzigane-slave pour en donner son interprétation et sa vision de compositeur. En Corse, on entend des échos de cette musique lorsque des musiciens, baignés dans une tradition forte, composent et chantent des airs nouveaux. Felì en est sûrement un des meilleurs exemples. Il a su, comme Brahms, donner à écouter sa vision de la tradition, son interprétation très personnelle de ces formes musicales éternelles qui unissent entre elles, des générations d’auditeurs.

Opus Corsica he un viaghju chi ci porta inde i tempi. Brahms incu i so balli hongaresi si incciotta inde a tradizione musicale per fane a so manera un’interprezzione proprià. In Corsica dinù si sente ribumbà bon parrechji Musicanti incicciate di u verso tradiziunale.  U turcanu ghje Feli chi cume Brahms da un soffit novu arradicatu a u tradiziunale. Incu i so versi eterni e piacenti.

 

Samedi 21 août, à 11H00

Eglise de GALERIA

Fantaisies (Heinichen, Beethoven, Chaminade) // Les Artistes Résidents

Le crédo des Rencontres : le répertoire le plus rare et les formations les plus précieuses … mais aussi un aperçu de 300 ans d’histoire de la musique en un seul concert !

La palette ira de David Heinichen, théoricien de la musique qui précéda Jean-Sébastien Bach auprès du prince d’Anhalt-Köthen comme maître de chapelle, au délicieux raffinement de l’une des plus importantes compositrices de la fin du XIXe siècle, Cécile Chaminade autour de formes libres en duo et trio, en passant par l’incontournable figure de Beethoven.

 

Samedi 21 août, à 21H30

Jardins de la chapelle Sainte Restitude, Calenzana

Cello Quartet

Ces quatre violoncellistes proposent leurs versions originales des classiques les plus connus, mais aussi des chefs d’œuvres du cinéma, du répertoire jazz, rock et pop. Leur but est d’entraîner le public avec leurs adaptations de compositions connues et leur subtil sens de l’humour, brisant les frontières entre le « fun » et la musique classique. Assistez à l’un de leur concert en République Tchèque ou ailleurs et jugez-en par vous-même !

Cello Quartet: Petr Špaček, Jan Zvěřina, Jan Zemen, Ivan Vokáč

 

Dimanche 22 août, à 18H00

Jardins de la chapelle Saint Joseph, Montemaggiore

Pièces en concert // Les Artistes Résidents

Les pièces en Concerts de Jean-Philippe Rameau , publiées en 1741 , constituent le seul exemple de musique de chambre du compositeur et ont été composées en pleine maturité. Elles sont postérieures à ses œuvres pour clavecin seul, à sa musique religieuse et se situent après ses premiers chefs-d’œuvre lyriques.

La compilation proposée à Montemaggiore présente les plus célèbres pièces de clavecin arrangées par le compositeur pour ensemble de cordes vents en claviers.

 

Dimanche 22 août, à 21h30

Jardins de la Chapelle Sainte Restitude Calenzana

Sattya  : Flamenco

Le groupe propose un répertoire qui se fait rare dans ce style musical : un flamenco qui va de la rumba aux palos traditionnels, tout en gardant un son très personnel, des compositions et quelques reprises. Un spectacle qui nous fait passer pas toutes les émotions que la bonne musique peut nous offrir. A ne pas manquer !!!

 

Mardi 24 août, à 18H00

Les ignorantins Calenzana

Cavalleria Rusticana - opéra « sur mesure »

En 1888, une déflagration secoue l’opéra jusqu’à infléchir l’évolution du genre. Remportant à 25 ans le concours Sonzogno avec Cavalleria Rusticana, le compositeur italien Pietro Mascagni créé un chef d’œuvre d’un autre genre, qui sera rapidement considéré comme le premier opéra vériste. Inspiré d’une nouvelle de Giovanni Verga, le livret fut écrit par Giovanni Targioni-Tozzetti et Guido Menasci. Créé à Rome au Théâtre Costanzi, Cavalleria Rusticana, que l’on pourrait traduire par « Chevalerie campagnarde », déroule une intrigue simple, brutale et efficace, où les sentiments d’honneur et de vendetta ne sont pas sans rappeler certains contes et légendes corses. 

Construite sur un acte unique, l’action se passe dans un village de Sicile, le jour de Pâques. 

Turiddu, revenu dans son village, a retrouvé Lola, son premier amour, qu’il avait quitté pour rejoindre l’armée, lui jurant fidélité éternelle. Mais la jeune femme est à présent mariée à Alfio et Turiddu a séduit Santuzza qui lui a offert sa vertu. Ayant découvert que Turiddu la trahissait avec Lola, Santuzza, en proie à une jalousie féroce, dénonce à Alfio l’infidélité de sa femme. Celui-ci provoque en duel Turiddu, selon le code de la « chevalerie campagnarde ».

Premier opéra donné dans son intégralité aux Rencontres Musicales de Calenzana, le projet est porté par les artistes résidents du festival, le baryton calenzanais Antoine Maestracci et la soprano bastiaise Marine Costa ainsi que par la pianiste chef de chant à l’Opéra Comique de Paris, Katia Weimann. Les artistes proposeront une version concert semi-scénique de l’œuvre, retravaillée spécialement pour le festival afin d’en constituer une version originale, pour voix et piano, où les solistes prêtent tour à tour leurs voix aux chœurs, et où la langue corse se substitue parfois au sicilien. Cette soirée « sur mesure » offrira au public une expérience musicale et dramatique unique, à la fois intime et puissante, de ce chef d’œuvre du répertoire lyrique.

 

Mardi 24 août, à 21h30

Jardins de la Chapelle Sainte Restitude Calenzana

Clôture. Stabat. Mater // Les Artistes Résidents

La figure de la Vierge est une source d’inspiration majeure pour tous les compositeurs du XVIIe siècle, mais aussi pour les peintres. Il en va notamment ainsi de la figure de la Vierge éplorée au pied de la croix, douloureuse, se tenant debout (stabat mater).

Pergolèse compose là son œuvre la plus populaire à l’âge de 26 ans, deux mois avant sa mort. Jean-Sébastien Bach s’inspirera de cette pièce religieuse, dont il proposera une adaptation et reprendra bon nombre de motifs dans ses cantates, porté par sa fascination pour le compositeur italien. C’est ainsi sur une grande note d’espoir et de joie que se clôt cette 21e édition des Rencontres de Calenzana, le célèbre aria et le double concerto étant le symbole d’une unité et d’une joie retrouvées. La billetterie est ouverte, il est désormais possible d'acheter ses billets en ligne !! 

https://bit.ly/3lArH46 

www.rencontresdecalenzana.fr

Les concerts sont gratuits à l’exception des suivants :

21 août, à 11h : 10€

18, 20, 22 et 24 août à 18h : 10€

17, 18, 20, 21, 22 et 24 août à 21h30 : 25€ / 20€ (tarif réduit : -12 ans, chômeurs, intermittents, étudiants)

ABONNEMENT : 140€ (donne accès à l’ensemble des concerts payants).

Chèques PASS CULTURA acceptés